Blogue Nous joindre
Nous joindre



© Copyright 2014 -www. lephenix.org
 
TROUBLE DÉFICITAIRE DE L'ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ (TDA/H)

Ben non! Ça n'a rien à voir avec la camelote que la personne a pu manger.
Le TDA/H est un problème d’ordre neurologique. Imagine que pour ces personne leur cerveau est comme un orchestre. Tout fonctionne à merveille, quand il y a une bonne communication et coordination entre les musiciens. Un trompettiste serait alors la mémoire, un guitariste serait le bon jugement, un violoniste serait l'attention etc.
Quand le cerveau d’une personne a un TDA/H, c’est comme si l’orchestre souffrait de manque de coordination. Même si tous les musiciens sont de véritables virtuoses, ils sont paralysés par un chef d’orchestre lunatique, qui manque un peu de synchronisation et qui fait de l’improvisation.

Un chef d’orchestre désynchronisé est un héritage familial, transmissible par voie génétique. Si maman est dans la lune et que papa est très ordonné et discipliné, il y a de fortes chances que ce soit un cadeau maternel qui a été gentiment inscrit dans l'ADN de la personne qui a un TDA/H.

Quand on lit TDA/H, on lit Hyperactivité et on a instinctivement en tête l’image du petit cousin Francis qui déplaçait autant d’air qu’un ouragan, qui était aussi déplaisant qu’un cri de corneille à cinq heure du matin, qui avait les oreilles qui devenaient rouges quand on lui donnait un morceau de chocolat et qui n’avait jamais de difficulté à s’endormir, mais qui se réveillait beaucoup trop de bonne heure! On aimait ça quand il venait passer du temps à la maison, parce que pour une fois, ce n’était pas nous qui se faisait chicaner. Le petit gars qui n’écoutait jamais les consignes, on voit le portrait, hein!

Mais le TDA/H, ce n’est pas que l'hyperactivité. En fait, c’est un déficit de l’attention AVEC ou SANS hyperactivité.
Si on décortique un peu le tout, ça ressemblerait à ceci.

*Ça ne veut pas dire qu’il y a un manque d’attention. C’est plutôt la capacité à maintenir son attention (attention soutenue) qui est problématique. La personne a de la difficulté à garder son attention au bon endroit sans être distraite. Cette capacité d’ignorer les stimuli extérieurs qui peuvent nous déranger s’appelle l’inhibition.

 


Mise en situation
Aujourd’hui, j’ai une liste de tâches à faire à mon travail, dont terminer les dessins pour le site Web. Entre 8h et 9h, tout se passe bien. Je suis capable de me concentrer sur mon dessin de poule pas de tête. Puis là, il y a le chat qui décide de venir s’installer sur mon clavier d’ordinateur. Je l’enlève de là, ça ne va pas là, un chat. En le déposant par terre, je vois que mon bac de récupération est plein. Je vais donc le vider. Je jase un peu avec mes collègues et les gens dans la salle. Je mange un « Mr Freeze », parce qu’il fait beaucoup trop chaud, et je lis un article dans le journal. Je retourne à mon bureau et constate que c’est vraiment trop le fouillis. Je commence donc à faire la gestion de papiers, livres, crayons... pommes pourries! Je regarde l’heure; il est rendu midi. Je vais dîner. À mon retour, je m’installe à mon ordinateur pour envoyer un courriel et je constate que j’avais complètement oublié de finir ma poule!
 
EXPLICATION :
Non, cette situation n’est pas fictive et elle n’est pas arrivée à l’ami d’un de mes amis. Je me suis inspirée de nul autre que de moi-même, pour créer cet exemple… et la poule pas de tête!
Le fait que j’ai de la difficulté à ne pas me laisser distraire par tout ce qui m’entoure, quand je dois être concentré, ne veut pas dire que j’ai moins d’attention qu’une autre personne. Ça veut simplement dire que je suis INCAPABLE de rester attentive sur une longue période (difficulté d’attention soutenue). Ce n’est pas de la mauvaise volonté ou de la paresse de ma part, au contraire, j’aimerais vraiment pouvoir y arriver sans avoir l’impression que ma tête est un sac de « pop corn » et que je n’ai aucun contrôle sur le maïs qui va exploser. Il y a un chef d'orchestre désynchronisé qui habite dans ma caboche!

Comment fait-on pour rester assis TRANQUILLE sur une chaise plus de deux minutes? J’ai un moteur dans le derrière et je n’ai pas trouvé le bouton pour le mettre à « off ». Grimpe, bouge, gigote, pianote, court, saute… partout et même aux endroits inappropriés, ça c’est quand même embêtant, mais ça se fait tout seul. Je n’ai pas de contrôle! Tout va trop vite dans ma tête et donc, ça se reflète aussi dans mes gestes et mes idées. La Gaffe!

C’est super important de retenir ceci:
Les gens qui vivent avec un TDA/H sont aussi INTELLIGENTS que la moyenne des gens.

 

Dans la vraie vie ça ressemble à quoi ?

Dolorès sait qu'elle a une présentation orale sur les tortues géantes des îles Galapagos depuis trois semaine. Trois semaines, c'est long et ça lui donne en masse de temps pour se préparer. Il faut dire qu'elle est la reine du « pourquoi faire maintenant quand on peut remettre à demain » et du « vivre à fond, l'instant présent ». Bref, deux semaines se sont écoulées et Dolorès n'a pas encore commencé sa recherche sur ces charmantes tortues, mais elle a « encore le temps ». Le sujet de sa présentation l'intéresse tellement, qu'elle se dit que ça ira rapidement du moment qu'elle se mettra à l'ouvrage. Les quelques jours qui lui restent pour se préparer passent donc... rapidement. Dolorès se retrouve donc, la veille de son oral, pas préparée du tout parce qu'elle avait oublié jusqu'à présent, qu'elle avait ce dit oral le lendemain. C'est en fait son amie Emma qui le lui a rappelé sans trop le vouloir. Dolorès se réveille donc de son coma de procrastination et se met à la tâche. Elle termine évidemment tard... ou tôt. Le lendemain, sa professeure finit par l'appeler à l'avant pour présenter son exposé. Elle se dirige vers l’avant de la classe, mais une fois rendue, elle se rend compte qu'elle a oublié sa pancarte avec des photos des tortues à la maison et la moitié de son exposé sur son bureau d’école. Afin d’être sûre d’avoir la meilleure note qui soit, elle retourne chercher ses notes. Dolorès commence finalement son exposé en se disant que tout va bien aller et qu'elle s'en sortira bien avec tous les efforts qu'elle a mis. Toutefois, celle-ci a tellement hâte de dire sa blague qui est prévue à la fin de son « oral » qu'elle escamote l'essentiel de sa présentation qui est commencée depuis à peine depuis cinq minutes. Une fois sa « joke » dite, Dolorès tente de retrouver où elle était rendue avant qu'elle saute par impulsivité à cette conclusion qui était beaucoup trop hâtive. À la toute fin de sa présentation, pendant que ses collègues lui posent des questions, elle ne les laisse pas terminer leurs questions, les interrompt et ne répond pas vraiment à la question qu'a posé son collègue de classe. En tant que fille positive, Dolorès se dit que même si sa présentation n'était pas structurée et organisée, elle gagnera au moins des points pour l'originalité.

 

 

Si tu veux en savoir davantage sur le TDA/H, tu peux consulter le site Web suivant : CHEO TDA/H

 

© Copyright 2014 -www. lephenix.org